Nous sommes trois à prendre le départ de cette petite rando matinale, Bruno, Fabrice et moi. Rendez-vous à 8h1/2 chez Bruno et départ avec une dizaine de minutes de retard. C’est de ma faute, je n’avais pas mis le réveil et j’ai un peu raté le bord !

La température est relativement fraîche, moins 2°, et nous nous sommes couverts en conséquence mais Bruno persiste à rouler en bermuda ! La belle contrepartie à cette froidure nous est offerte par le soleil qui pointe le bout du nez et commence à darder ses rayons.

Nous prenons la direction de Roost-Warendin par la rue des tourbières en face du terril de l’Escarpelle et rejoignons la réserve naturelle des “Lains, Annelles et Pont Pinnet” en empruntant le long chemin herbeux.
Puis nous nous engageons dans la voie verte du sucre, petite boucle par Raimbeaucourt puis le chemin à travers champs avant de la retrouver, cette voie verte, à Moncheaux. Ensuite, direction Mons en Pévèle par le chemin à droite où le tas de détritus a été débarrassé, puis à gauche à la chapelle, le chemin qui monte vers la ville.

Petite pause ravito avant de nous élancer dans l’ultime partie de l’ascension du mont en passant par le chemin vers le cimetière. A la suite, nous continuons de grimper jusqu’à l’antenne par le chemin le long des moulins Waast. A hauteur de la pension “chiens – village – vacances”, nous dévalons le chemin caillouteux et passablement raviné avant de filer vers les pavés du Paris-Roubaix que nous prenons à l’envers. Espérons qu’ils seront nettoyés pour la course des pros car dans l’état actuel, c’est impraticable par des vélos de course sur route.

Ensuite, nous suivons le chemin vers Bersée et Faumont. Nous bifurquons à gauche à environ 600 mètres du village puis nous prenons la route vers le Boujon, la zone des Argilières, le bois de Râches.

Enfin, nous faisons une nouvelle pause au centre Hélène Borel avant de terminer en repassant à nouveau par Raimbeaucourt et le bout de voie toujours verte jusque Roost où Fabrice sera rentré dans le délai qui lui était imparti, c’est à dire 11h1/2.

Finalement, mon compteur affichera un bon 41 km. Malgré la toute petite moyenne de cette courte randonnée, je suis rentré “sur les genoux”.

Clique ici pour voir le résumé vidéo par "Relive"