Je n’éprouve plus aucune appétence pour les “grand-messes” dominicales du VTT et ce weekend l’office rituel se déroule à Faumont : “Chicon Bike Tour” oblige.
Marre de payer pour se faire bousculer dès les inscriptions, puis sur les chemins par les champions du monde du dimanche matin et encore pour récupérer un sandwich et une boisson.
Donc non, je ne sacrifierai pas à ce cérémonial. De toute manière, pour ce dimanche, je ne suis pas disponible, ni Bruno d’ailleurs. Nous décidons de rouler samedi matin. Hélas, Fabrice ne pourra pas se joindre à nous.
Les conditions météo s’annoncent idéales. Certes, la température est fraîche, plus 2° seulement, mais en contrepartie un franc soleil et l’absence de vent devraient rendre notre pédalée agréable.
Dès 9 heures nous nous mettons en selle, cap à l’ouest, vers Roost-Warendin.
Nous décidons de suivre à peu près le même itinéraire que celui du 4 janvier dernier.
Roost, le chemin tortueux en sous-bois presque parallèle au cavalier minier, les pavés de la rue Semba, Raimbeaucourt, Leforest, le bois de l’Offlarde, Thumeries, Mons en Pévèle et retour par Moncheaux et Roost à nouveau.
Globalement, les chemins furent largement praticables avec bien sûr, par-ci par-là, quelques secteurs relativement boueux, mais rien d’insurmontable.
Aucune difficulté majeure sur ce parcours, pourtant, rarement une randonnée ne me parut aussi laborieuse – pas de jambes, pas de souffle… Sans doute ma mauvaise condition physique et mon manque de pratique – je n’ai pas posé les fesses sur une selle depuis 2 semaines – sont ils à l’origine de cette “méforme” ?
Finalement, nous sommes rentrés à la maison vers 11h30 avec un modeste 34 km au compteur.
On essaiera de faire mieux la prochaine fois !

Pour voir le résumé vidéo en moins d'une minute, appuie ici ou sur le bouton

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *