Petit texto de Gérard mercredi soir : Tu fais du VTT demain matin ? Pourquoi pas – le temps de conduire les filles au lycée et à 9 heures nous voilà partis, en duo, vers Roost, Raimbeaucourt et Leforest.

La transmission du vélo de Gérard présente de sérieux problèmes. Dès qu’il met sur le grand plateau et appuie un peu sur les pédales, la chaîne saute à qui mieux mieux – usure des dents du plateau – usure de la chaîne – chaîne trop longue ? Les trois mon capitaine. Donc, il a été contraint de n’utiliser que le petit plateau et en rouleur qu’il est, il mouline sévèrement. En outre, comme nos montures sont chaussées de pneus spécifiques pour le sec et compte-tenu des pluies des jours précédents, nous éviterons les secteurs susceptibles d’être boueux.

Direction Leforest dont nous éviterons le terril, le bois de l’Offlarde par la grande allée centrale, le bois du cours Digeau où, à la sortie nous croiserons un des frères Copin – Jean-Luc ou Jean-Marc ? impossible de les différencier, accompagné d’un ami. Après avoir devisé un petit moment, nous filerons vers Mons en Pévèle par la voie verte du sucre après avoir traversé Thumeries. Nous gravirons le mont par le « Pas Roland » puis rejoindrons les pavés du Blocus, de la Vincourt et au bout à gauche, ceux de la croix rouge puis la voie verte de la Pévèle à droite jusqu’à Bersée.

Je validerai cette option pour la rando des trois heures de Roost car elle me semble offrir un tracé plus intéressant que le sentier très roulant retenu initialement. En arrivant à Faumont, j’ai voulu vérifier où menait le chemin à droite à la sortie du village. Certes, à la sortie, il y aura un peu de route avant de rejoindre le Boujon mais elle est autrement plus agréable que le long ruban d’asphalte parallèle à la route nationale. Donc, deuxième option retenue également.

Ensuite, au Boujon, nous traverserons les champs par le long chemin mais délaisserons le chemin à gauche et bois de Râches en raison des hautes, denses et agressives orties. Nous repartirons vers Hélène Borel puis le chemin des Ewigières jusqu’à Raimbeaucourt. A la sortie du bourg, nous retrouverons la voie verte et la suivrons jusqu’à Roost où nous nous séparerons.

Belle rando et grand merci à Gérard d’avoir bien voulu m’attendre.

Et voici les 51 km à 17,6 de moyenne concentrés en 50 secondes de vidéo ! clique ici .....