Pour cette randonnée, nous ne sommes que deux, Fabrice et moi. Nous démarrons à 7h45 alors que le jour se lève à peine et filons vers Douai en suivant le chemin de halage de la Scarpe. Nous rejoignons ensuite celui de la Scarpe canalisée avant de quitter les rives du canal pour suivre 4 km de route qui nous mèneront à l’usine Renault de Douai. En effet, cette manifestation est organisée par le Centre Social et Économique de l’établissement et c’est dans la salle des sports que nous sommes reçus pour les inscriptions. Ici, il s’agit d’une simple inscription pour participer à la tombola. Il n’y a rien à payer, tout est gratuit et c’est suffisamment rare pour être signalé.
Dès cette formalité remplie, nous nous mettons en selle et entamons le parcours qui nous emmène dans la compagne environnante. A peine quelques hectomètres plus loin, nous sommes confrontés à une première difficulté. Une flèche tracée sur l’asphalte, en partie masquée par la boue abondante, est sensée nous orienter vers le chemin de terre à droite, ce que nous faisons. Après plusieurs centaines dans ce sentier alternativement herbeux et boueux, nous parvenons à l’intersection de plusieurs pistes et aucune indication quand à celle à suivre. Nous referons 3 fois ce parcours avant de nous décider à poursuivre tout droit, pour finalement, retrouver la trace.
La suite de la rando se déroulera sans encombre, même si le balisage était éminemment perfectible. Certaines portions portaient encore les séquelles des pluies tombées les jours précédents mais tout restait parfaitement franchissable. Globalement, nous avons eu affaire à un parcours très roulant, agrémenté de 2 ravitos. Le premier avait été établi dans l’ancienne halle de la gare de Brebières et offrait les denrées classiques dont de délicieuses gaufres fourrées à la vergeoise. Ici, le choix des boissons étaient très riche : eau aromatisée, sodas et jus fruits en bouteilles. Et ce fut la même chose au 2ème service qui se tint en face de l’église de Quiéry la Motte.
Nous avons rejoint la salle sans encombre ou un sandwich et une boisson nous ont été servis. Nous n’avons, hélas, pas gagné le moindre lot.
Au moment de quitter le site, nous avons eu le plaisir de croiser nos camarades du club de Roost-Warendin puis, après la causette, nous sommes rentrés chez nous, toujours par le chemin de halage.
Finalement, mon compteur affichera 60 km.

Le résumé vidéo en cliquant ici.