Julie et moi n’avons pas pu rouler comme prévu mais nous nous sommes octroyés une balade le mercredi 25 et une rando un peu plus « sportive » le dimanche 29.

Pour mercredi, le 25, nous démarrons de bonne heure, comme d’habitude, afin d’échapper aux fortes chaleurs qui ne manquerons pas de sévir dès la fin de matinée, comme promis par les ingénieurs météorologues.
Nous partons vers Flines en empruntant le chemin des champs d’Anchin derrière « Intermarché » puis une partie de l’ancienne voie ferrée, heureusement, non encore aménagée et qui conserve des airs de chemin agricole avec les trous et les ornières de tracteurs comme il faut.
Puis nous filons par le « Camel Trophy » et poursuivons sur le GR121b, très roulant malgré un revêtement constitué de grossiers cailloux et de nombreux nids-de-poules. D’ailleurs, ces cailloux instables se sont rappelés au bon souvenir de Julie, qui, suite à un freinage trop brutal, bloqua sa roue avant ce qui lui fit mordre la poussière, sans bobo, heureusement. Ce même chemin nous conduisit ensuite vers Vred où nous prendrons la route du retour à la maison en traçant sur le chemin de halage.
Peu après, nous rencontrerons maman et Alice venues d’Anhiers et qui pratiquent une belle randonnée de marche nordique qui les emmènera sur le terril de Germignies-Nord puis le GR121b, c’est à dire le même itinéraire que nous, mais à l’envers !
Finalement, après être passés faire coucou à Mathilde qui travaille ses poneys, nous regagnerons la maison avec 21 km au compteur.

Le dimanche matin, donc le 29, nous avons fait un peu plus long mais cette fois dans la direction opposée.
Nous sommes repartis vers Roost-Warendin avec un petit tour sur le terril 138 alias « terril des fleurs » ou encore de la « vieille tourbière »,  avec erreur de parcours, puis la réserve naturelle des “Annelles, Lains et Pont Pinnet”.
Ensuite, direction Leforest par le pavé de la rue Marcel Semba, passage autour de l’étang avec les deux petites buttes allègrement franchies par Julie qui commence à trouver le mode d’emploi de son vélo et de ses jambes.
De là, nous mettrons le cap vers le bois du « cours Digeau » à la sortie duquel nous serons contraints de mettre pied à terre pour cause de chute d’arbre pile sur la rampe de sortie. L’orage a du être assez violent dans le coin !
Puis nous irons vers Thumeries où nous ferons un très court arrêt ravito; Moncheaux, contournement de l’espace de jeu et de BMX et à la suite Raimbeaucourt en traversant la voie verte. Nous poursuivrons par les chemins caillouteux vers le centre « Hélène Borel”.
Enfin retour à la maison en suivant la piste cyclable qui longe la route nationale.
Ce fut une agréable randonnée au cours de laquelle j’ai pu constater que Julie prenait confiance en elle et était désormais capable de franchir de nouveaux obstacles et passages techniques mais surtout d’imprimer et soutenir un rythme assez élevé.
Au final, son compteur indiquera pile 31 km…

Juste en dessous, une petite galerie des photos prises au cours de ces deux randonnées

3 Commentaires
  1. Albert Doulle

    Encore quelques détails à régler.

  2. Decoster

    Rssa

  3. Dupont

    Essai

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *